Presse
Marie-Belle Sandis | Presse - Critiques | Retour à la liste




Pour plus d'extraits de presse, consultez la page allemande.

Ascanio in Alba (W.A. Mozart), Landestheater Salzburg (Salzburger Festspiele)

(...) la distribution réunit ... , et surtout l'émouvante Silvia de la Française Marie-Belle Sandis, à la couleur chaleureuse et au style excellent (...)
OPERA MAGAZINE Novembre 2006 - Monique Barichella

Luminosité. Plus incroyable est la découverte de la Marseillaise Marie-Belle Sandis qui fait carrière à Mannheim. Sa Silvia est une leçon de chant mozartien, la ligne est souple, le legato miraculeux, et le timbre combine idéalement chaleur et luminosité. Dans l'air "Infelici affetti miei", c'est rien de moins qu'à la plus belle Comtesse des Noces qu'elle fait penser.
LIBERATION 07.08.06 - Eric Dahan


Les Huguenots (Giacomo Meyerbeer), Opéra Royal de Wallonie (Liège)

(...) imposent leur voix grave avec du style, tout comme l'adorable page boudeur de Marie-Belle Sandis.
LE SOIR 21.06.05 - Michèle Friche

Le plateau féminin se complète avec le page Urbain frais et ravissant de Marie-Belle Sandis.
LA LIBRE BELGIQUE 20.06.05 - Nicolas Blanmont

Marie-Belle Sandis joue malicieusement et chante très joliment le rôle de travesti du page Urbain.
WEBTHEA Juin 2005 - Charles Rosenbaum

La mezzo Marie-Belle Sandis est à l'aise en Page, rôle travesti généralement confié à un soprano.
LUXEMBURGER WORT 20.06.05 - Jean Lucas